EBOMAF-BENIN : Le nouveau ministre des Travaux publics satisfait de l’évolution de Parakou-Wèwè

VISITE IUn mois après sa nomination à la tête du département des Travaux publics et des Transports du Bénin, le ministre Gustave Sonon a passé en revue les grands projets d’infrastructures routières dont le chantier Parakou-Wèwè. A la tête d’une forte délégation, il s’est enquis des travaux de bout en bout en présence du PDG de EBOMAF entouré de ses techniciens.

Les moyens déployés et les avancées enregistrées ont convaincu les émissaires du gouvernement béninois.

VISITE IILes travaux sur Parakou-Wèwè s’exécutent sous de bons auspices : ur un délai consommé de 26%, le chantier affiche un taux réel d’avancement de 30%. A la suite de sa première visite sur ce projet routier d’envergure dont EBOMAF est adjudicataire, le ministre béninois des Travaux publics et des Transports, Gustave Sonon, ne dissimule pas sa satisfaction. Il a pu constater de visu l’accomplissement des différentes tâches sur cet ouvrage qui canalise des capacités humaines, matérielles et techniques indéniables.

VISITE III«Aucun problème majeur n’est à signaler sur ce chantier qui enregistre merveilleusement une évolution notable selon le planning des travaux et le cahier de charges. C’est le lieu donc d’encourager l’entreprise et la mission de contrôle à rester dans cette dynamique », a reconnu le ministre Sonon. La belle embellie du chantier a déjà un impact sur l’urbanité de la ville de Parakou.

VISITE IVLe chef du département en charge des Infrastructures routières au Bénin s’est personnellement rendu compte de l’impressionnante mobilisationautour de l’exécution du chantier Parakou-Wèwè. Les détails techniques sur la mise en œuvre du projet ont été fournis par le directeur des travaux, Arouna Mohamed. Aussi bien au niveau du personnel que du côté des équipements, EBOMAF a mis les bouchées doubles pour atteindre des résultats probants dans le respect strict des normes prescrites.«Nous sommes en phase avec notre timing.

VISITE VLa détermination est de mise à toutes les étapes et à toutes les sections pour remplir convenablement ce chantier», affirme M. Mohamed.
Certaines tâches telles le décapage et l’élargissement de la voie ont même atteint 70% sur les sections 2 et 3 avec une imprégnation sur plus de dix (10) kilomètres.

«Le travail abattu sur ce chantier me va droit au cœur et prouve que le pays a misé sur la bonne entreprise pour réaliser ce projet », a indiqué, Gustave Sonon, ministre des Travaux publics et des Transports. Le PDG de EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou, a rassuré son hôte des dispositions prises à tous les niveaux pour livrer l’infrastructure dans les délais impartis.

A.B.

Posted in Actualité, Chantiers, Réalisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *